Le point sur Qualiopi avec Stéphane Rémy, de la DGEFP – Verbatim du webinaire du 9 juillet 2020

Dernière mise à jour :

Jeudi 9 juillet 2020, la chaîne de webinaires « Qualité et formation professionnelle » créée par CFSPLUS et animée par Michel Baujard a reçu Stéphane Rémy , Sous-directeur des politiques de formation et du contrôle à la Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP), en compagnie de Jacques Abécassis, de la société Lucid Conseil. Vous trouverez la transcription intégrale de cette web conférence en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Ce document est destiné à faciliter la circulation des informations données lors de ce webinaire. Il est possible de le revoir en replay depuis la plateforme Webikeo. Vous pouvez également charger le document d’accompagnement. Nous avons apporté quelques modifications aux diapositives de la transcription, issues de la présentation d’origine :

  • Il y avait seulement 53 référentiels de certifications enregistrés par le CNEFOP lors de sa disparition le 1er janvier 2019.
  • Les logos AKTO et Transition Pro ont été ajoutés à la diapositive sur les institutions de financement.

Nous préparons le document promis, FAQ (Foire aux Questions) qui s’efforcera de répondre aux questions qui ont été posées par les 990 personnes ayant suivi le direct. Il sera publié sur ce blog CFS+ avant la fin du mois de juillet, sous la conduite de Sara Croüs que nous remercions par avance pour sa rédaction et la qualité de ses réponses.

Vous pouvez nous écrire ici et commenter ce webinaire et sa transcription .

LECTURE D’ÉTÉ : retrouvez les réponses aux questions posées lors du webinaire en cliquant ICI

Vous pouvez également voir la vidéo de ce webinaire en streaming :

4 réflexions sur “Le point sur Qualiopi avec Stéphane Rémy, de la DGEFP – Verbatim du webinaire du 9 juillet 2020”

  1. Bonjour,
    J’apprécie votre point de vue et j’en partage plusieurs points.
    Pour équilibrer la charge, j’ajouterais simplement qu’on peut parfaitement considérer sévèrement Qualiopi tout en devant respecter ceux qui y trouvent un débouché commercial.
    Il faut faire confiance au sens critique des prospects. Pour ma part, j’attendrai 2022 pour finaliser ma démarche Qualiopi, afin de bénéficier d’un peu de recul : tout ceci est nouveau tant pour les prestataires que pour les clients et tout le monde sera plus mâture sur la question dans quelques mois. Tout les OF ne peuvent pas se permettre de temporiser, ça dépend de la structuration de leur clientèle, naturellement.
    Autre critère, qui ne sera sans doute pas résolu en 2022 : la relance post Covid19 peuvent déboucher sur des Lois et reglements qui l’emportent, par force majeure, sur tout le reste, et donc sur la Loi Avenir Professionnel, avec des assouplissements pour faciliter les affaires de tout le monde. Un non certifié en faillite coûtant plus cher à la société qu’un certifié actif.

    1. Merci pour votre témoignage et l’anticipation prospective de décisions à venir. C’est un pari également fait par quelques prestataires qui pensent être « bien informés, « de source sûre », sur un report au 1er juillet 2022, voire au 1er janvier 2023, de la date butoir à laquelle Qualiopi deviendra obligatoire pour pouvoir déposer une demande de prise en charge financière publique ou mutualisée. C’est peut-être oublier un peu vite les échéances électorales du printemps 2022.Affaire à suivre.🕝

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre l'actualité du secteur de la formation professionnelle.